mardi 10 décembre 2013

Le spectacle de Noël, Anne Perry


Résumé :

C'est à Whitby, petit village de pêcheurs ou le comte Dracula aurait fait sa première apparition – selon le roman éponyme de Bram Stoker –, que Joshua Fielding a décidé de produire sa troupe théâtrale. Avec sa femme Caroline, la mère de Charlotte Pitt, il s'apprête à livrer une adaptation inédite du fameux roman. La première est un désastre, mais l'apparition d'un étranger masqué, suivi d'un meurtre inattendu, viennent donner la dimension dramatique qui manquait à la pièce...Sous les noirs augures du maître des vampires, le bien et le mal s'affrontent dans un conte de Noël aux accents gothiques !








Mon avis :

Anne Perry c'est l’écrivain sur laquelle je louche depuis des années. Cette année j'ai donc décidé, à l'occasion de Noel, de me lancer. Alors chose faite, un plaid, une théière et trois heures plus tard, je tournais la dernière page du Spectacle de Noël.

La point fort de ce roman c'est son cadre, et le choix de l'écrivain de le situer en pleine époque victorienne n'y est pas pour rien. On y suit Caroline et son mari qui ont été engagé pour monter une pièce de théâtre pour Noël. Coincés par une tempête de neige, ils se retrouvent enfermés avec leur troupe de théâtre chez leurs hôtes et décident de travailler sans relâche sur la pièce. C'est là qu'un inconnu demande asile le temps que la tempête se calme. 
La force des huis clos c'est la tension qui en découle, ils sont d'autant plus angoissants que les personnages sont bien travaillés. Le meilleur huis clos de la littérature étant pour moi Les dix petits nègres ; dans Le spectacle de Noël on est loin, très loin, de la qualité de ce dernier. 

Le cadre était pourtant inspirant. Une représentation théâtrale Noël dans une maison coupée du monde, l'adaptation du désormais célèbre Dracula de Bram Stocker et l'apparition d'un mystérieux personnage à la peau pâle et au charme envoûtant. 
Que s'est-il donc passé ?
Peut être le roman n'est-t-il pas assez long ? En l'absence totale de chapitre, Le spectacle de Noël manque terriblement de dynamisme.
On regrette vite de ne pas en savoir plus sur les personnages secondaires. J'aurais aimé apprendre à les connaître mais l'auteur ne nous en donne pas la chance. C'est dommage, d'autant plus qu'un crime est commis, comment alors deviner qui est coupable ?
Car la fin donne tout son sens à l'expression, "Tomber comme un cheveu sur la soupe". Je suis bien loin de l'avoir vu venir, car il me manquait tous les éléments pour y arriver. Je fais partie de ces lecteurs qui aiment à se voir duper et bluffer par des intrigues minutieusement orchestrées. Ici ce n'est pas le cas, je trouve la fin baclée. Peut-être qu'après avoir écrit autant de romans, Anne Perry est-elle en manque d'imagination ? 
Pour finir, j'ai été terriblement déçue par le résumé, je trouve qu'il ne correspond pas à l'histoire et qu'il sur-vend une dimension théâtrale dramatique qui, dans le cas présent, n'est pas atteinte. 

Le spectacle de Noël est tout de même un roman correct pour passer un moment tranquille au chaud en période de fête de fin d'année. Je lirais un autre Anne Perry, car il me parait étrange qu'une auteur aussi célèbre et prolifique ait écrit quelque chose d'aussi médiocre. D'autant que la perspective d'une histoire se situant dans l'Angleterre victorienne m'attirait beaucoup. 



Personnages : 2/5
Style : 3/5
Suspence : 2/5
Scénario : 1/5

Le spectacle de Noël, Anne Perry : 8/20




    Plume de crime-

    NB : Toujours en panne d'ordinateur, c'est une fois de plus Céline qui aura fait ma petite banière. Merci <3



      • Anne Perry
      • Le spectacle de Noël
      • Broché: 187 pages
      • Editeur : 10/18 ( 7 novembre  2013)
      • Collection : Grands détectives